WAGUY KAGOSHIMA
(bœuf de Kobe)

En Japonais, « Wa » signifie « Japon », et « Gyu », « Boeuf ».
La qualité Japonaise est au rendez-vous !

On lui donne différents noms selon la région où il est élevé: « bœuf de Kobe », « Omi » ou encore « Migazaki ».
Il s’agit d’un animal dont la viande est un mets exceptionnel, unique, et qui se place dans le très haut de gamme!
Il est exclusivement élevé au Japon, ce qui lui donne ses qualités inimitables puisque le Kagoshima est élevé d’après des méthodes artisanales et ancestrales Japonaises.
Il est nourri exclusivement de lait jusqu’à ses 3 mois puis d’un mélange d’ensilage (herbes, paille de riz, maïs) pendant environ 900 jours, cela jusqu’à ce qu’il atteigne 31 mois et un poids moyen de 430 kilos.
Le cheptel est relativement faible, car les méthodes d’élevage mettent en avant la qualité, bien plus que la quantité de têtes de bétail.
Japon n’autorise qu’une exportation de 500 de ses bestiaux par an sur le marché européen d'où son prix extrêmement élevé.
La légende dit que les éleveurs vont jusqu’à masser les bêtes au Saké, afin d’uniformiser la répartition de la graisse sous cutanée dans la chair de l’animal, chaque éleveur a ses méthodes (Saké ou pas), et conserve son savoir faire comme un secret de famille!

En quoi le Wagyu est-il meilleur que les autres races bovines à viande ?

Le Kagoshima possède une chair au persillage exceptionnel, c’est-à-dire qu’elle est striée de fibres de graisses très fines, rendant la viande fondante et très savoureuse.
Traditionnellement, c’est un plat qui se sert cru, mais c’est une viande qui se prête très bien à la cuisson (à feu vif, une viande comme celle là ne se cuit pas à point).Traditionnellement, c’est un plat qui se sert cru, mais c’est une viande qui se prête très bien à la cuisson (à feu vif, une viande comme celle là ne se cuit pas à point).
Le Kagoshima est une viande exceptionnelle